La croissance rapide de ta start-up, est-ce possible ?

La croissance rapide de ta start-up, est-ce possible.jpg

La croissance rapide de ta start-up, est-ce possible ?

C’est sûr que quand l’on lit ce titre, la réponse doit être affirmative. Nous avons des preuves avec plein d’entreprises américaines, mais est-ce possible pour ta compagnie? Est-ce que possible pour ta start-up qui réside au Québec ou dans la francophonie?

C’est possible, si l’on met en place des leviers de croissance, plus communément appeler: le ‘Growth Hacking’ ou activateur de croissance en français.

C’est un terme originaire de Silicon Valley. C’est un principe qui a été mis à l’existence par Sean Ellis. Il a testé, et a compris que si l’on est capable de combiner plusieurs méthodes de digital marketing, tester, et améliorer la recette du principe du growth marketing.

Grace à cette méthode, il a été capable de propulser des entreprises dans la stratosphère financière; pour en citer que quelques-unes Dropbox, AirBnB, Facebook, Instagram, Twitter,etc. D’ailleurs, beaucoup de ces entités mythiques ont des équipes de Growth Hacking à temps plein.

Le Growth marketing regroupe quoi au juste?

L’hypothèse proposée par l’activateur de croissance, est de: 

  • Identifier les problèmes,

  • Proposer des solutions innovantes,

  • Construire des hypothèses,

  • Tester, tester, tester

  • Et recommencer le cycle

Le growth marketing est calqué sur le principe de l’amélioration continue (planifier, faire, réaliser, vérifier et réagir). Le growth marketer se démarque parce qu’il essaie de comprendre exactement ce qui se passe avec votre client quand il va sur notre site web; en exploitant différents outils tels que : les relations publiques, les ventes, la psychologie, la rédaction d’articles intéressants, les données recueillies dans les différents outils (Google Adwords, Google Analytics, Facebook pixel, Mailchip, etc). 

Mais le plus important dans la mentalité du growth hacker est qu’il est dédié à comprendre ce qui passionnent vos clients, leurs profils (persona), leurs habitudes d’achat et le tout est superposé avec les données recueillies afin de trouver d’autres avenues de croissance. 

Il comprend l’interdépendance des différents aspects département dans une entreprise. Il saisit que le produit est impacté par le marketing, le marketing impact les ventes et la production peut impacter les ventes, s’ils ne sont pas capables d’avoir de bonne prévision. Ainsi, ce qui est mis de l’avant par Mark Roberge, et Sean Ellis est d’avoir une équipe de chaque département qui forme une équipe d’activation de croissance. Ce concept a fait ces preuves avec des entreprises telles que Hubspot ou facile à mettre en place quand l’équipe est petite, mais cela devient un défi avec les entreprises qui sont plus matures dans leur cycle de vie. 

Mais si je suis une startup, est-ce que vraiment pour moi ? 

La réponse est : oui, avec un bémol. Le Growth marketing permet de valider les fondements, le pourquoi de votre entreprise, le comment, et permet un examen approfondi de votre audience, afin de bien valider le meilleur de communication à exploiter.

Mais il est important de se souvenir que les stratégies qui seront mises en place doivent être en relation avec le budget que vous avez fixé pour le marketing; et c’est très souvent là où le ‘bas blesse’ dans les petites entreprises. D’où l’importance d’être tactique dans son approche, et de ne pas le laisser au gré du vent.

De plus, s’il n’y a pas de rigueur dans l’approche ou que les principes de croissance ne sont pas suivis ou exécutés par une équipe marketing qui est opérationnelle, le résultat risque d’être médiocre et ne correspondra pas aux objectifs stratégiques de l’entreprise. 

La persistance est de mise. Sachant que nous sommes devenus de plus en plus méfiant par rapport à la publicité. Ainsi le seul moyen de faire une marque dans l’esprit des clients est de persister et de démontrer que nous sommes présents sur le marché pour servir nos clients, et pas seulement pour faire du profit. 

Nhoé @agencystrive @jako-media #growthhacking #growth #marketingtrends

Ophélie Thiéblemont