Comment bien choisir ses hashtags pour casser Instagram ?

Article rédigé par Arnaud alias “@ mediapapi ” - article source :  Le Blog de l’Expert

Article rédigé par Arnaud alias “@mediapapi” - article source : Le Blog de l’Expert

Comment bien choisir ses hashtags pour casser Instagram ?

Wow du calme !

Je te vois en mode pressé là, à chercher la recette magique à travers cet article en ne prenant même pas la peine de lire chaque ligne au complet.

Ça arrive ne t’en fais pas. Mais comme tout ce que je te propose, il y a un ordre précis des choses à respecter dans chaque stratégie, donc prends ton temps, de quoi noter, et apprécie chaque ligne de cet article.

Tu verras, il est un peu long, mais je n’ai pas besoin de parler de l’immense valeur ajoutée que tu vas y trouver pour t’encourager à prendre ton temps. À bah si c’est fait.

En effet, que tu sois sur ce réseau social à des fins professionnelles ou pas, je suis sûr d’une chose, c’est que tu cherches à développer ton audience. Donc avoir plus de followers. Et ça tombe bien car utiliser les bons hashtags pour ta communication sur Instagram va justement te permettre d’acquérir plus de followers qualifiés sans même avoir à dépenser un sou.

Le problème est que beaucoup trop de monde utilise les hashtags n’importe comment. En se disant par exemple qu’il faut en mettre beaucoup et les plus populaires pour attirer le maximum de monde sur ses publications. Mais ce n’est pas aussi simple et c’est pourquoi la réussite sur Instagram n’est pas faite pour tout le monde.

I – Les hashtags plus en détails

A – Hashtag story

Avant d’aller plus loin, je tiens à m’assurer que tu aies bien compris à quoi servent les hashtags sur Instagram.

Ben oui parce que pourquoi te parler d’astrophysique si tu ne sais pas ce qu’est un corps céleste ? 🤓

Tout à fait tu as bien compris. Cet article peut littéralement t’envoyer dans l’espace si tu en comprends bien le sens donc reste aux aguets.

Les hashtags sont tout simplement des outils de référencement. Ils servent à indiquer à Instagram (plus précisément son algorithme) dans quelle(s) catégorie(s) de publication(s) classer ton contenu.

Donc très simplement, si tu mets le #referencement sur ta publication, tu es censé pouvoir retrouver celle-ci dans tout le contenu recensé sur ce même hashtag.

Contenu qui est classé par récence/chronologie et/ou par popularité.

 
Comment bien choisir ses hashtags pour casser Instagram ? (1))
 

Par conséquent, comme sur Google, lorsqu’un utilisateur d’Insta fera des recherches de contenu sur le #referencement, il finira probablement par tomber sur l’une de tes publications. Ce qui te donne une chance d’attirer son attention et donc de le transformer en follower.

B – Hashtag mode d’emploi

Ensuite, il y a quelques petites règles et astuces à connaitre pour utiliser la puissance des hashtags dans ton intérêt.

1 – Le nombre de hashtags

Tu ne peux pas mettre plus de 30 hashtags par publication. Instagram t’en empêchera (normalement). Et si tu arrives à en mettre plus, par je ne sais quel procédé, sache que ta publication se fera shadowban instantanément.

Et oui jeune padawan, la vie est injuste.

C’est-à-dire qu’Instagram va faire comprendre à son algorithme que ta publication ne doit pas apparaître sur aucun des hashtags que tu as renseigné sur celle-ci car tu n’auras pas respecté les règles de publication de la plateforme.

Pour les stories c’est 5. Beaucoup disent 10. Mais moi je te dis 5. Crois-moi, avec 5 tu auras toujours de meilleurs résultats.

Et même constat ici, passé le nombre maximum (donc 5), Instagram ne prendra pas en compte tes hashtags renseignés sur ta story.

2 – La qualité des hashtags

Sujet un peu plus délicat ici car il va dépendre de beaucoup de facteurs. Qui sont notamment: ta niche, tes objectifs, ton business, etc…

Mais en gros, il faut que tu comprennes que les hashtags qui ont le plus de publications, sont les ceux qu’il faut éviter. Tant que tu n’as pas un compte populaire sur ta niche du moins.

Tout simplement parce que si tu débutes sur la plateforme et que tu essaies de référencer ton contenu sur des hashtags qui ont plusieurs millions, voire dizaines de millions de publications, tu vas disparaître dans le flow de publication quasi instantanément.

Ce qui veut dire que tes chances de capter l’attention d’un potentiel follower sur ceux-ci sont aussi élevées que le nombre de personnes qui osent encore dire « j’écoute despacito en boucle tous les jours ».

C’est à dire quasi inexistantes.

D’autant plus que sur les hashtags populaires, les publications qui apparaissent dans l’onglet « populaires » sont uniquement celles des comptes « populaires » (oui j’ai fais exprès d’utiliser ce mot 3 fois de suite).

Personnellement, si tu te lances et/ou que tu as encore une petite audience par rapport aux célébrités de ta niche, je te recommande d’utiliser des hashtags avec 250k publications grand maximum.

Le temps de construire ta notoriété. C’est une méthode que j’utilise moi-même pour les marques que l’ont accompagne et tu te doutes bien que je ne le fais pas juste pour le fun.

Et si tu as déjà un ou plusieurs gros comptes qui tournent sur Instagram, ou tout simplement quand tu commenceras à devenir une rockstar de ta niche après avoir appliqué les conseils de cet article (et oui, on part pour l’espace je te dis), tu peux commencer à viser les gros hashtags à +1 millions de publications.

Pas de panique, on reviendra un peu plus en détail sur ce point dans la seconde partie de cet article.

Ben oui j’ai bien vu que tu ton cerveau commençait à chauffer sur ce point jeune padawan.

3 – Les 2 grandes familles de hashtags

Dernier point essentiel avant de passer à l’action. Il faut bien comprendre que les hashtags se différencient en 2 grandes familles. Très important car c’est le premier filtre par lequel tu vas passer pour être certain(e) que tu vas utiliser les bons hashtags. Celles-ci sont :

a) Les hashtags situationnels

Ce sont les mots-clés que tu vas utiliser uniquement de manière ponctuelle car ils ne sont pas directement liés à ton business.

Par exemple, tu postes une publication le 25 décembre pour souhaiter un joyeux Noël à tes followers et tu utilises #noël #joyeuxnoël #christmas… Bref t’as compris.

On est d’accord que, sauf si tu es le père Noël ou la mère Noël ou que tu as un business en lien direct avec les fêtes de Noël, tu n’utiliseras plus ces hashtags par la suite. N’est-ce pas ?

Oui jusqu’au prochain Noël évidemment.

Donc voilà, en gros, les hahstags situationnels sont ceux que tu vas uniquement utiliser pour mettre en avant un élément précis qui apparaît sur ton poste ou un événement en cours, qui par la suite va disparaître de tes publications à venir car pas en rapport avec ton business.

b) – Les hashtags contextuels

Donc tu l’as peut-être déjà deviné, ceux-ci sont les hashtags qui vont revenir fréquemment sur tes publications car ils sont pertinents par rapport à ton activité. Et ils vont te permettre de te référencer aux bons endroits pour capter l’attention des bonnes personnes.

Par exemple, tu es diététicien et tu vends des coaching diététiques personnalisés. Donc tu vises des personnes qui auraient ce besoin et par conséquent on va retrouver des #diet #régime #régimealimentaire #mangermieux… T’as encore compris l’idée pas vrai ?

Ah j’adore les personnes vives d’esprit comme toi !

II – Sélectionner ses hashtags

Ok, étape deux maintenant.

Oui je sais depuis le début de cet article tu attends ça.

Donc voyons ensemble comment choisir les bons hashtags pour casser Instagram.

A – Fais une liste

Allez hop, prends ton crayon et ta feuille ou ouvre ton logiciel de prise de note, ou je ne sais quoi et fais moi une liste de tous les hashtags que tu utilises et/ou penses utiliser pour tes publications sur Instagram.

Ah ben oui, on n’écrit pas des articles pour faire jolie hein.

On est là pour délivrer de la valeur chez JAKÖ !

Et pour mesurer la valeur il faut ?

Des résultats exactement !

Et pour obtenir des résultats il faut ?

Passer à l’action c’est ça !

Ben tu vois, t’as déjà compris la recette. Donc fais ta liste et rejoins moi au point suivant.

B – Complète ta liste

Maintenant tu vas aller sur Instagram et dans la barre de recherches réservée aux hashtags, tu vas taper un à un ceux de ta liste et tu vas relever les hashtags « connexes » qui sont pertinents par rapport à ceux-ci.

C’est-à-dire les mots synonymes et/ou complémentaires à ceux qui sont déjà sur ta liste et que tu pourrais utiliser aussi. Ajoute ces nouveaux mots auxquels tu n’avais pas pensé à ta liste.

*Lis d’abord le point suivant avant de faire cet exercice car tu peux faire les deux en même temps pour gagner du temps.

 
Comment bien choisir ses hashtags pour casser Instagram ? (2)
 

Oui je suis d’accord, c’est un travail qui peut être long en fonction de la taille de ta liste.

Tu peux utiliser ces outils (gratuits) si tu souhaites aller plus vite :

Cependant attention car ce sont des outils anglophones de base, ce qui veut dire que si tu utilises toute autre langue que l’anglais pour ta stratégie de communication, il se peut que certains hashtags ne soient pas encore référencés sur ces outils.

C’est mon retour d’expérience perso.

C – Fais le tri

Alors maintenant tu es censé avoir une liste d’au grand minimum 50 hashtags, sauf si tu es une personne paresseuse (et oui je l’ai dit) ou que tu es effectivement sur une niche ultra précise comme par exemple des croquettes vegan et bio pour les animaux domestiques en Papouasie Nouvelle Guinée.

Donc évidemment, on ne va pas garder tout ça.

Maintenant tu vas, encore une fois aller dans la barre de recherches des hashtags d’Instagram et…

Ah tu y es déjà ? Milles excuses jeune padawan, j’ai sous-estimé ta vivacité d’esprit.

Donc tu vas, un a un, taper les hashtags dans la barre de recherches (encore une fois) et tu vas virer tous ceux qui ne correspondent pas à ta popularité actuelle sur ta niche.

Oui je te donne les grandes lignes ne t’inquiète pas.

En gros :

  • Si tu as un petit compte et peu de popularité pour le moment, tous les hashtags à +250k publications, tu les vires. Sans exception. Mets les de côté du moins car tu les utiliseras plus tard quand tu seras une rockstar sur ta niche (oui on part pour l’espace souviens toi).

  • Si tu as un compte qui commence à brasser de l’audience et donc qui a une certaine popularité, tu peux intégrer des hashtags entre 250k et 1 millions de publications. Tu peux aussi mettre de côté ceux inférieurs à 100k. Car tu les as probablement déjà suffisamment saignés à l’heure qu’il est pour que les petites communautés qui les utilisent te suivent déjà.

  • Si tu as un compte populaire sur ta niche et que tu fais partie des rockstar de celle-ci, champagne ! Tu peux intégrer les hashtags + 1 millions jusqu’à l’infini et oublier tous ceux en dessous de 500k étant donné que maintenant ton objectif est de cibler la masse.

*Encore une fois, si tu veux gagner du temps, tu peux faire les points 2 et 3 en même temps. Personnellement c’est ce que je fais.

III –  La technique ultime

Ok, j’ai hésité un moment avant de me décider à te parler de ça.

Ben oui parce qu’un article de blog c’est publique, ce qui veut dire que cette technique est potentiellement accessible par le monde entier !

Mais bon je me suis aperçu qu’aujourd’hui les gens sont tellement bombardés d’informations qu’ils n’arrivent plus à distinguer de l’or quand il en voit car selon eux « si c’est gratuit c’est que c’est de la mauvaise qualité ».

On vous attend sur le Coaching 2.0 si vous préférez mettre la main à la poche dans ce cas hein 😉

Donc je te le dis, si tu as suivi les points précédents à la lettre, et que tu les as appliqué consciencieusement, en utilisant la technique que je m’apprête à te décrire, il y a de fortes chances que dans moins de 15 jours je reçoive un message de ta part sur Instagram me disant quelque chose du style :

« P***** Arnaud, complètement dingue la technique que tu nous as partagé dans ton article sur comment choisir les bons hashtags sur Instagram ! Ça fait à peine deux semaine que je l’applique et mon nombre d’interaction moyenne à exploser et le nombre de mes followers ne cessent d’augmenter avec ça ! Merci beaucoup ! »

Tout le plaisir est pour moi voyons.

Comment je le sais ? Car c’est le type de messages que l’on reçoit fréquemment de la part des personnes qui ont suivi notre programme de Coaching 2.0, une fois qu’ils appliquent ce qu’on y a vu ensemble.

Alors évidemment ce n’est pas uniquement ça qui fait le succès de nos coachés car nous voyons tout un ensemble de stratégies dans le Coaching 2.0 pour les emmener vers leurs succès.

Sans compter le groupe mastermind privé qui leur est réservé. Mais ça te donne un avant goûts des choses de folies que tu pourrais y trouver si tu ne nous as pas encore rejoins.

À bon entendeur.

Bon allons-y car je te vois trépigner d’impatience là.

La technique en question s’appelle la technique des… Roulements de tambours 🥁

DOMINO

C’est l’une des rares méthodes efficaces sur Instagram qui a plusieurs années d’ancienneté. Étant donné qu’elle est tout à fait éthique et qu’elle ne nécessite aucune pratique borderline, payante ou externe à Instagram, la plateforme n’a pas le choix de la laisser comme elle est.

Donc le but de cette méthode est tout simplement de classer tes hashtags, du plus petit au plus grand, comme à l’image d’une chaîne de dominos ou chaque domino serait légèrement plus gros que celui qui le précède.

De cette façon, si tu fais l’expérience et que ton premier domino fait 1 cm de hauteur alors que le dernier en fait 1 m de hauteur, si petit à petit, en partant du premier, tu augmentes la taille de chaque domino jusqu’à arriver à avoir l’avant dernier qui est légèrement inférieur à 1 m de hauteur, on est d’accord que grâce à l’effet de chaîne, le petit domino provoquera la chute du plus grand pas vrai ?

Très bien. Je vois que tu es toujours à fond, ça fait plaisir.

C’est exactement le même concept avec Instagram. En gros dès que ta publication se retrouve dans l’onglet « publications populaires » d’un hashtag, Instagram considère que tu as été suffisamment référencé sur celui-ci et te passes sur le suivant.

Sauf que si ton premier hashtag est à 1000 publications et que celui qui est tout de suite après est à 1 millions, ça va être compliqué de le faire tomber pas vrai ?

C’est comme si que tu essayais de faire tomber le domino de 1 m de hauteur uniquement avec le domino de 1 cm de hauteur. C’est aussi compliqué que de trouver une chanson de Cardi-B sans une seule insulte.

Alors bon, dans le fond c’est un peu plus technique que ça mais l’important est que tu comprennes les grandes lignes, le reste tu n’as pas besoin de t’en soucier.

Donc, pour mettre cette superbe technique en place, tu dois :

A – Faire des sous listes

Regroupe tes hashtags en sous listes en fonction de tes différents thèmes de publications.

Pour reprendre l’exemple du coach en diététique de tout à l’heure.

Admettons qu’il ait deux grands thèmes de publications.

Le premier avec des conseils par rapport aux aliments et le second par rapport à des recettes healthy. Dans sa liste de base il aura probablement des hashtags qui entrent uniquement dans l’un de ses 2 thèmes et pas dans l’autre. Ou qui sont plus pertinents pour un thème que pour l’autre.

Dans ce cas il va diviser sa grande liste en deux sous liste.

C’est bon pour toi ?

Super ! Décidément tu m’impressionnes car ça commence à me piquer les yeux à moi personnellement.

B – Étudier la pertinence des hashtags

Maintenant, moment fatidique, tu va étudier la pertinence de chacun de tes hashtags dans chacune de tes sous listes pour pouvoir les classer par ordre chronologique.

Et non le nombre de publications n’est pas un indicateur suffisant. Car certains hashtags ont beau avoir plusieurs millions de publications, ils ont néanmoins moins d’interactions par publication que des d’autres beaucoup plus petits.

Et oui, tu l’as deviné, comme pour calculer l’efficacité d’un compte, il va falloir regarder le taux d’engagement de chaque hashatgs.

Mais pourquoi un travail si fastidieux tu dis ?

Car c’est comme ça qu’Instagram va définir si ta publication apparaît dans l’onglet populaires d’un hashtag ou pas. Donc un exercice primordial.

Alors une énième fois, tu vas aller sur la barre de recherche des hashtags et pour chacun de ceux-ci tu vas observer le nombre moyen d’interactions récoltées par les 9 dernières publications (minimum) datant de + de 24h dans l’onglet populaire.

Un outil qui permet de faire ça à ta place ?

Et non cette fois-ci c’est tout à la mano malheureusement.

Penser à ton futur succès tu dois. Et plus facile ce travail sera tu verras.

C – Classer tes hashtags

Une fois l’exercice terminé, il ne te reste plus qu’à classer tes hashtags dans chacune de tes sous listes, par ordre chronologique en fonction du taux d’engagement de chaque hashtag.

Et l’avantage avec tout ça c’est que tes listes sont prêtes à l’emploi, il te suffira juste de les copier-coller pour tes publications du thème adéquat et à observer la magie des dominos opérer.

En conclusion

Après avoir écrit cet article, j’ai dépassé la limite légale de l’utilisation du mot « hashtag » pour l’année.

Donc tu ne m’en voudras pas si on n’en parle plus jusqu’à l’année prochaine.

Oui je suis d’accord avec toi, cet article était particulièrement long.

Effectivement tu as raison ça en valait la peine. Merci.

Et si c’est déjà ce que tu penses, attends de voir les résultats que tu vas obtenir dès que tu auras mis tout ça en place.

De mon côté j’attends ton message avec impatience.

Et encore une fois, tout est une question d’implication. Les réseaux sociaux c’est comme tout en business, sauf de très rares exceptions, il faut d’abord y mettre les efforts nécessaires pour atteindre de bons résultats.

Travail, rigueur et persistance sont les maîtres mots ne l’oublie pas.

À bientôt pour un autre article d’exception.

Ps – Tu peux aussi lire ces articles si Instagram t’intéressent à ce point jeune padawan :

 – “Comment avoir plus de followers qualifiés sur Instagram ?

– “Comment booster ses interactions ?

– “10 Stratégies Instagram pour un marketing créatif” 

Arnaud Wauthier